Home > Où aller > Sites historiques > Monastère bénédictin Sur la colline Čokovac

Monastère bénédictin Sur la colline Čokovac

Monastère bénédictin Sur la colline Čokovac L’évêque de Biograd, Teodorik, a construit en 1059 le monastère de Saint-Côme et Damien sur les fondations d'un fort byzantin et d’une église chrétienne primitive.

Le dernier monastère bénédictin sur le sol croate garde jalousement des siècles de prière et de travail (ora et labora) à 95 mètres de hauteur  sur la colline Ćokovac au-dessus de Pašman, riche de son panorama et de patience. L’évêque de Biograd, Teodorik, a construit en 1059 le monastère de Saint-Côme et Damien sur les fondations d’un fort byzantin et d’une église chrétienne primitive. Le nouveau monastère, sur l’emplacement de l’ancien établissement de style roman ravagé a été construit par les bénédictins après la destruction de Biograd au 12e siècle par Venise. Il est déplacé à Šibenik avant de revenir à Čokovac. Au 14e siècle, les vénitiens détruisent de nouveau le monastère mais les bénédictins le reconstruisent de style gothique. Fort de solides murailles, supervisant l’espace incluant Kotar et Vrana jusqu’aux Alpes dinariques et le Velebit, bordé de conifères, dans une oasis de paix et de prière, le monastère va inspirer tous les visiteurs